N’empêche si tout le monde allait complètement dans l’autre sens ça irait sans doute pas spécialement mieux

upside

j’habite au fond d’un trou
à la surface d’une bulle
et j’y passe le jour à glander
pour partager notre amour
ensuite je pars m’éveiller
au-dessous des terres blanches
toutes empénombrées d’étoiles
faut bien s’escagasser un peu

Lire la suite

Fais passer l’poème : Thomas Vinau

Aujourd’hui, un poème et une photo extraits de p(H)ommes de terre, recueil constitué de photos des sculptures sur patates de René Lovy et de poèmes de Thomas Vinau qui font littéralement parler chacune de ces patates. C’est paru cette année chez la Boucherie littéraire et ça vaut le détour.

patato

 …

Je ne m’en remets pas

Personne
ne s’en remet

Personne
n’en revient
d’être la gueule
de vos questions
qui germent dans le noir


Gaga

baby

il est à qui le petit pied ?
il est à qui le joujou ?
à qui les vingt ans d’école ?
elle est à qui la tuture ?
qui c’est la jolie madame ?
y sont à qui les gnenfants ?
il est à qui le crédit ?
à qui-qui la ton-tombe ?


Je te jure que j’ai vraiment essayé d’ouvrir l’œil mais ça m’a pas suffisamment emballé pour que je me réveille

corpse

du gazon sous ma joue
gros plan sur une pâquerette
très joli orteil féminin mais
j’ai l’empreinte de trois brins d’herbe
qui me brille derrière la paupière
et un peu des fourmis dans les jambes
alors pardon si je m’en retourne rêver

Lire la suite

Bonne continuation

10982676

adios les emmerdeurs
bye bye les débilous
tchau tchau les machos
bonne nuit les petits cons
zaijian à tous les nazes
salam aleykoum ça m’fait du
bien de vous dire au revoir
juste comme ça pour l’plaisir


Human man

(Avant-poème exclusif en version 3D)mitty

mes plus grands supers pouvoirs ?
disparaître dans une rêverie
devenir tout vert au milieu du béton
détruire des tas de trucs
fragiles sans l’avoir fait exprès
tomber amoureux d’une brindille
et beaucoup d’autres encore
tout ça avec l’air à peu près normal

photo : affiche du film La vie rêvée de Walter Mitty, 2013


Printemps de Durcet

malcolmdechazal

Sur le blog biloba, animé par J.-C. Touzeil, on peut lire un compte-rendu en 17 épisodes du printemps de Durcet, avec des photos et les poèmes qui ont été lus et balisent le chemin des poètes. Un de mes textes en faisait partie, parmi de très beaux poèmes comme celui-ci, de Malcolm de Chazal :

 


Fais passer l’poème : Thierry Roquet

…..

Pour changer un peu, un petit texte de l’excellent Thierry Roquet, auteur du Cowboy de Malakoff publié chez le Pédalo Ivre en 2014. Ce poème-ci est tiré d’un recueil plus ancien qui est très bien aussi :

J’ai placé ma vie dans une caseRoquet
une petite case
avec un peu de couleur
pas trop
et quand la case sera remplie
la petite case
je demanderai à
celle d’à côté
s’il lui reste un peu de place
avec la même couleur
pas trop.

Poème de Thierry Roquet extrait de Comme un insecte à la fenêtre, éd° Gros Textes, 2011Son blog est ici.


Classé X

(Poème interdit en salles aux moins de 18 ans en raison de son caractère vulgaire et immoral)

fc,550x550,black.u1

oh moi je veux bien
caresser l’espoir
de sucer toute la planète
entouré de couillons
qui se branlent du reste du monde
pour l’avoir dans le cul à la fin
mais seulement si on me laisse
jouir de mon petit confort personnel

source photo


Pipi dans l’eau

b28fcce61346ec69727656b12ab7f963

les deux pieds dans l’Isère
sous un soleil de furieux
j’fais pipi sur les soldats du ciel
j’fais pipi sur les phobies nationalistes
j’fais pipi sur les milliardaires
j’fais pipi sur tous les pauvres pantins
un souffle d’air frais me caresse les
joues avec un bruissement de feuilles
j’fais pipi sur la rivière qui s’écoule
j’fais pipi sur tout c’que j’peux
pas changer mais ça fait du bien

….

source photo


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 007 autres abonnés